Les bazis Les bazis
Réverbérer

Réverbérer

Danse

Jonas Chéreau et son équipe, en résidence de création du 17 au 25 octobre 2020

La danse est indissociable de la lumière. Depuis 2008, je fabrique des spectacles dans lesquels la lumière est un élément central. Il n’y a pas d’apparition de mouvement sans une pensée de son éclairage. J’ai toujours écrit par rebond, une création en appelant une autre. Avec Partout (création 2016), imaginée pour l’extérieur, en co-écriture avec Madeleine Fournier, j’ai été fasciné d’observer à quel point la lumière du jour agissait sur la danse. Ensuite, avec Baleine (création 2019), l’idée de rendre visible des variations atmosphériques à l’intérieur du théâtre a été un des points de départ de l’écriture de cette danse météorologique.

R É V E R B É R E R, chorégraphie de lumière et d’obscurité pour 4 interprètes, part du désir de poursuivre cette démarche, cette fois-ci, en creusant la notion d’origine de la lumière et de ses mouvements. Tenter de faire émerger ce qui la précède et la fait advenir et s’intéresser aux sensations qu’elle nous procure. Ce en quoi le diurne et le nocturne sont au centre de notre imaginaire. J’envisage ce projet comme un espace d’expérimentation à la fois visuel, sensitif, chorégraphique et poétique. Il prendra la forme d’une série de performances toujours en résonance et en réflexion avec le contexte de présentation.

Jonas Chéreau
Mon univers s’ancre dans la relation entre le mot et le chorégraphique. En jouant du mouvement dansé avec les mots, en explorant les possibles contre-points et les enchevêtrements de leurs sémantiques et de leurs syntaxes, je tente d’observer les liens qu’ils entretiennent. Dans
R É V E R B É R E R , je souhaiterais m’inspirer de la parole singulière des éclairagistes. J’aime les écouter parler de la lumière, des émotions et sensations qu’ils créent avec elle. Guidé par la technique d’audiodescription qui permet de rendre accessible un spectacle aux personnes aveugles ou malvoyantes grâce à un texte en voix off, nous développerons des expérimentations capable de rendre tangible et palpable l’invisible.

Il s’agira de révéler ce qui existe de ce que l’on ne voit pas. Et, donner à voir ce auquel nous n’avons pas accès à l’oeil. Entendre la lumière plutôt qu’en voir ses effets.

Conception : Jonas Chéreau
Interprétation & Création lumière : Jonas Chéreau, Pauline Brun, Estelle Gauthier, Marcos Simoes
Son : (en cours)
Assistante à la dramaturgie : Valérie Castan
Production : Les Bazis, DRAC Occitanie

Top