Les bazis Les bazis
Shishigami

Shishigami

Cie Nanaqui

La Cie Nanaqui sera en résidence « accueillie » du 20 au 30 septembre 2018.
Rencontre avec l’équipe le mardi 18 septembre, 18h à la médiathèque de Fabas.
Sortie de résidence le 29 septembre à 19h aux Bazis.

Shishigami est une fiction à plusieurs registres littéraires (théâtre, conférence, récit de vie). Le personnage principal est un artiste plasticien d’une cinquantaine d’années, Pierre, qui apprend qu’il souffre d’une insuffisance cardiaque terminale. Son unique recours est la greffe. Il annonce sa maladie à son ami, André, un intellectuel africain. S’en suivra un parcours initiatique autour de ce nouveau rapport au monde que va tisser la proximité avec la mort et la possible survie grâce à la capacité humaine à
« contrôler » le vivant. L’action se passe à Paris, au coeur d’une période de forte tension sociale en France. Durant son parcours, Pierre croise la route de plusieurs personnages qui vont bouleverser son existence. Il fait la rencontre d’Élisabeth, à l’occasion d’une conférence sur les enjeux politiques de l’écologie, une sociologue chercheuse en biodiversité. Il y retrouve Quentin, le fils d’un couple d’ami. Pierre ne l’a pas vu depuis 15 ans. Une relation quasi filiale s’installe pour Pierre qui n’a pas pu avoir d’enfant et qui se pose la question de la transmission. Mais, Quentin et Sophie, fille d’Elisabeth, vont réveiller une mémoire minorée et un sentiment que Pierre avait oublié. Quentin, qui termine un brillant parcours universitaire, s’intéresse de près aux ZAD. C’est un activiste et aussi un soigneur d’âmes. Le pays connaît d’importantes manifestations qui tournent à l’émeute. Un jour de manifestation, une violente dispute éclate entre Pierre et Quentin.

La compagnie Nanaqui, basée à Toulouse, est dirigée par Céline Astrié. D’abord fondée par un groupe d’étudiants, la compagnie s’est concentrée, jusqu’en 2008, sur l’écriture d’Antonin Artaud, qui lui donne son nom. Puis elle a amorcé un virage plus « politique », lorsqu’elle a débuté la création In your room. un cycle de formes courtes et minimales comportant trois volets. Depuis elle s’est concentrée sur une critique des valeurs humanistes et universelles qui constituent notre socle commun à travers des formes pluridisciplinaires et l’écriture. Elle a initié les cycles de Conférences Indisciplinées au théâtre Le Ring puis au Sorano. La compagnie Nanaqui mène également des actions culturelles dans les quartiers prioritaires de la ville de Toulouse.

Mise en scène, vidéo et textes : Céline Astrié, Inspiré par « L’intrus » de Jean-Luc Nancy
Avec : Marie-Charlotte Biais, Audric Chapus, Marcelino Martin-Valiente, Mikal Vidal-Astrié, avec la participation de Kaman Camara
Partenaire : Les Bazis, La DRAC Occitanie, La médiathèque de Fabas

Top